Le crématorium pourra faire face aux demandes Actualité du 07/02/2012

Midi-Libre du 07/02/2012

Avec plus de neuf cents crémations par an, l'achat d'un second four était impératif.

La crémation est de plus en plus usité de nos jours, et à cela, deux raisons pourraient expliquer ce choix.

  • La première tient au prix des concessions et des inhumations de plus en plus élevés.
  • La seconde tient simplement à l'évolution de la société.

Pour ces motifs, l'extension du centre funéraire du Pech Bleu a été décidée. Il faut dire aussi que plus de neuf cent crémations sont effectuées tous les ans à Béziers, alors qu'à huit cent la saturation est atteinte.